Paroisse Saint Julien
Paroisse Saint Julien

Croix de Ruffey

Inauguration d’une Croix de Ruffey-Lès-Echirey

           4 septembre     2016

                        En la fête patronale de Saint Grégoire

« Ces croix sont tellement intégrées dans le paysage et dans notre regard de promeneur qu’elles peuvent sembler anodines.

 En fait, elles font la richesse de notre patrimoine au même titre qu’une église, un lavoir ou un chêne centenaire.

Ces repères familiers donnent une âme à nos chemins et il en va de notre devoir de les entretenir, les respecter et les protéger. »                                                                            

                                                                                                                       Paul Lechapt

 

Découverte : L’abbé Eugène Reinert, curé de Ruffey-Lès-Echirey, de 1919 à 1951, a écrit :

 

 

 

« Une ancienne croix de carrefour est chez un particulier rue basse ; pierre tendre, d’un côté le Christ, de l’autre la Vierge et l’enfant. Le tout d’un bloc.

Le possesseur n’a pas voulu s’en dessaisir pour la donner à l’église. »

Cette croix a été trouvée en perçant un mur où celle-ci était en blocage dans une ancienne porte, rue basse.

Elle s’est retrouvée en 2011, chez Monsieur Golmard, antiquaire de Dijon.

Monsieur Bernard Sonnet, conservateur des antiquités et objets d’art de la Côte d’Or, sollicité, a trouvé cette croix superbe.

« La croix de Ruffey fait partie des nombreuses croix érigées à partir du XIVème siècle en Bourgogne et plus particulièrement dans l’actuelle Côte d’Or…

Cette croix, par ses caractéristiques stylistiques et sa représentation sculptée de la Vierge et du Christ, peut être datée de la première moitié du XVIIème siècle.

Les bras de la croix sont supportés ou ornés de volutes du plus bel effet, très rarement observées, ce qui renforce son caractère monumental. »

Monsieur Michel Blanc, maire de Ruffey-Lès-Echirey, informé de la vente de ce patrimoine communal, décide avec la municipalité de l'acquérir, dans sa séance du 11 juillet 2011, en partenariat avec l'association du patrimoine du village.

Madame Mutin, actuelle maire de Ruffey-Lès-Echirey, a poursuivi sa mise en valeur par la réalisation de son installation en partenariat avec plusieurs donateurs attachés au patrimoine de la commune.

 

Histoire :

 

Le Christ en croix apparaît tardivement, car pour les premiers chrétiens, il est indécent, voir impur, de mettre Jésus subissant le plus méprisant des supplices. Ce n'est qu'à partir du XVIème siècle que nous le voyons sous la forme ici présente.

Ces croix ont traversé le cours de l'histoire, mémoire de nos villages, porteuse d'évènements heureux et malheureux.

Notre croix ayant plus de deux siècles, a connu la Révolution Française, période sombre pour les croix. Si elle refait surface aujourd'hui, c'est qu'elle a été démontée et cachée pendant ces troubles.

L'appelation de ces croix, de carrefour, de dévotion, de mission, de cimetière, de rogation, etc.. porte le nom de la fonction à laquelle elles étaient destinées. De par son décor, notre croix était vraisemblablement une croix de carrefour ou de cimetière.Y a-t-il eu un cimetière à coté de l'ancienne cure et de  l'ancienne chapelle attenante? L'activité du village de Ruffey  s'organisait autour du four banal , en face de la boulangerie et il est probable qu'une croix de carrefour était présente à proximité. A Ruffey, d'autres croix de carrefour sont signalées.

Description :

 

Cette riche croix en pierre calcaire d’Asnières, de section carrée aux trois extrémités fleuronnées, se compose d’un décor sculpté en haut-relief, constitué à l’avers d’un christ en croix couronné d’épines aux bras tendus ouverts, pied droit cloué sur le pied gauche, et sur le revers d’une vierge à l’enfant, debout, de face, tête couronnée, vêtue d’une imposante robe à manches longues. La vierge portait l’enfant Jésus assis au niveau de la taille contre la hanche gauche.

Cette vierge à l’enfant repose sur une console, ornée de feuilles d’acanthe.

Installation :

 

Le projet, dont le dessin a été établi par Monsieur Devalière, de l’Aseru 21, consistait à placer la croix sur un fût lui-même positionné sur un piédestal afin de prendre sa place au niveau du parvis de l’église.

 

Le travail a été confié à Serge Moret, maître artisan tailleur de pierre de Fontaine-Française. C’est une pierre de Bourgogne dénommée semond, pierre du Châtillonnais, qui a été retenue car très proche de celle de la croix. L’installation a eu lieu le 27 avril 2016.

 

L’inscription :

 

La restauration et la mise en valeur de cette croix ne serait pas complète si aucune inscription n’y figurait. Sur le piédestal est gravé de face :

  Stat crux dum volvitur orbis

  La croix est debout alors que le monde tourne.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Paroisse de Saint Julien